40 minutes

Publié le 01/08/2006 dans LES PAPIERS DE LA VISCOUNTESS

40 minutes....

J'arrive à la salle, comme à chaque fois que je le peux.

Il fait chaud, les ventilateurs au plafond tournent.

Je passe dans la petite salle, prend mon lecteur mp3 dans mon sac, me l'accroche autour du cou, puis je mets mon sac dans un casier avec une pièce de 1 euros pour qu'il soit à l'abri.... Je prend ma bouteille d'eau et ma petite serviette. Je me dépèche parcequ'il n'y a que 2 tapis et je préfère celui de droite.... comme tout le monde.

Je monte sur le tapis, pose ma bouteille à droite, dans le trou prévu à cet effet, ma serviette à gauche, à coté du tableau de bord, je mets mes écouteurs dans mes oreilles, je mets le lecteur en route.

J'entre les paramètres,

le temps, 40 minutes

appuyer sur quickstart pour démarrer

je règle la pente...6%

je règle la vitesse... 6.3km/h

déjà le tapis s'est mis en route.....

1 calorie s'est fait la malle pendant que je faisais mes réglages..... maintenant je dois marcher 40 minutes, à 6.3km/h sur une pente à 6% (je l'ai délà dis???? m'en rapelle pas...)

Les 5 premières minutes sont les plus dures, le corps se mets en route, commence à chauffer,

mes jambes me disent "on n'a pas envie, d'ailleurs regarde, on a mal, on est toutes fatiguées..."

moi, je leurs réponds "fermez vos g...les, on est là pour bosser".

La musique (orientale) m'envahit, je ferme les yeux pour ne pas voir le temps défiler. Puis je les rouvre parceque je commence à transpirer des main et que la machine va me demander mon age et mon poids, je lui ai dit que ça ne se faisait pas, elle s'en fout, elle continue.... c'est pour surveiller ma fréquence cardiaque qu'elle m'a répondu.....  c'est une bonne raison.... (ça a l'air con mais quand je transpire des mains, ça fait électrode ou un truc comme ça et je peux lui dire ce que je veux, elle sait exactement à combien mon coeur bat).

Je referme les yeux, devant moi, il n'y a qu'un mur tout moche, avec des photos des types et de nanas body-buildés de partout punaisés dessus. A force je les connais par coeur... y'en a même avec des autographes.... En vérité je ne les vois pas vraiment parceque j'ai enlevé mes lunettes et que je suis myope comme une taupe. Je distingue juste des silhouettes. Pourquoi j'ai enlevé mes lunettes? parceque dans les 5 minutes qui vont suivre le démarrage, je vais me mettre à transpirer, ben voui.... mes lunettes vont glisser sur mon nez et j'aime pas ça, et en plus je ne pourrais pas m'essuyer le visage correctement avec les lunettes sur le nez....

Un morceau de musique vient de se terminer, le second commence, le troisième s'enchaine, j'ouvre les yeux.... pffffff.... même pas 10 minutes que je marche et je suis trempée. Je referme les yeux.... puis je les rouvre. parceque je suis fascinée par le tableau de bord.... par mon rythme cardiaque, par le nombre de calories qui s'envolent, par les mètres et les les kilomètres qui défilent sous mes pieds.... et par le temps qui passe..... 10%, 20%, 30%..... les minutes défilent. Parfois, dans mon lecteur, la musique d'une chorégraphie apprise, je ferme les yeux et je répète les pas mentalement...... histoire de ne pas oublier....

15 minutes, là je suis bien. Je marche à ma vitesse de croisière, mon coeur bat correctement, mes jambes ne réclament plus de pitié, de temps en temps, j'ouvre ma bouteille et je bois un coup ou je prends ma serviette et je m'essuie le visage. La sueur dégouline dans les yeux, ça goutte, je ne supporte pas....

Je ne lache pas les poignées..... surtout pas. Pour 2 raisons.... la première c'est que c'est grace à elles que la machine connait mon rythme cardiaque... la seconde et c'est la plus importante, c'est que j'ai peur de partir en arrière et de me casser la gueule....

20 minutes.... chouette, j'en suis à la moitié.... 50%.... 2km et des poussières.... ça va toujours...

Je ne ferme plus du tout les yeux, j'écoute toujours la musique, je laisse vagabonder mes pensées.....

De temps en temps, la porte s'ouvre, une personne entre ou sort....

25 minutes, ça va toujours, le temps passe, l'écran clignote toujours, je dégouline toujours autant

30 minutes, ça commence à être long.... pourquoi je mets 40 minutes d'abord? si j'avais mis 30 minutes, j'aurais finis. Le temps passe, de plus en plus lentement.... Les secondes mettent un temps fou à s'ajouter les unes aux autres, à devenir des minutes....

35 minutes, si j'arrétais là? Noooon, tu vas pas faire ça.... Ben pourquoi pas? qui le saurait d'abord, c'est moi qui règle l'appareil.... Toi tu le saurais, tu n'aurais pas atteind ton but fixé.... tu aurais encore abandonné avant d'avoir fini.... et puis il ne reste que 5 minutes.

oui mais elles sont longues ces 5 minutes.... pas tant que ça, regarde, le temps qu'on discute, y'en a une de passée.... allez! encore une chanson et ce sera fini. Plus que 3 minutes, 2 minutes.

La dernière minute.... qui a bloqué les secondes????? pourquoi elles s'écoulent si lentement? t'as qu'à compté en même temps..... à rebours tiens, comme si tu étais une fusée mais qu'au lieu de décoller, tu atterrirais..... pas bêêêêteuh!!!!! plus que 10, 9, 8....;5, 4, 3, 2, 1..... c'est fini....

ah non, récupération qu'elle m'annonce la machine.... ça veux dire qu'elle descent la pente à 3% et la vitesse à 3.1km/h.... bon ben encore une petite minute alors.... le temps que le coeur redescende un minimum.

Faut dire qu'il était monté haut. Hier j'ai réalisé qu'il montait ou descendait en fonction de la musique qui passe dans mon lecteur. Peut être qu'inconsciemment j'accélère le pas quand c'est entrainant et que je le ralentit quand c'est plus lent.....

Le défilant m'annonce le bilan.... dans un jargon que je ne connais pas, juste la fréquence cardiaque.... 133 de moyenne..... je ne sais même pas si c'est bien....

La machine s'arrête enfin. Je m'essuie le visage, je bois un coup. je descend du tapis en faisant attention, je me suis cassée la figure une fois, j'avais mal évalué la hauteur de la marche. C'est pas fini, j'attrrape un grand bout d'essui-tout, le flacon de désinfectant et je vaporise sur les poignées et là où j'ai bien transpiré. j'essuie, c'est bien tout propre.

je remet le flacon à sa place, l'essui-tout à la poubelle et j'attrape ma grande serviette.... mine de rien il me reste 1h et demi d'exercices à faire..... j'ai pas fini de transpirer....


Le mercredi 2 août 2006 à 22:59, par Gabian

    Eh oui, à ton niveau, tu ressens déja la solitude du courreur de fond... Tenir l'effort, se faire une volonté pugnace, et tu as raison, si tu lachais, toi tu le saurais... tiens les barres...tiens bon!
    Bizous

2. Le jeudi 3 août 2006 à 00:26, par La Viscountess

    merci papa....

3. Le jeudi 10 août 2006 à 20:17, par pie26

    ouai ! zyvas ! on est tous 'vec toi !
    Coure Viscount, coure.
    Bientôt tu iras courir à côté du facteur pour savoir s'il a des cartes postales pour toi :-)

4. Le vendredi 11 août 2006 à 14:06, par La Viscountess

    yes!!!!!! et puis il faudra qu'il me court après pour arriver à me rattraper même....


Ca vous inspire encore????

laviscountess@gmail.com

je me ferais un plaisir de rajouter votre com