Voyager en train....

Publié le par Viscountess Sheshire Kitten

Je lisais un article sur le blog de Quinceberry. Elle y parlait de trains, de métros.... Elle finissait son article par ces mots 

 

"are you a train person?" 

 

Et là, je ne peux que répondre "OUI!". En lisant son article, je suis repartie dans le passé, le TGV et même le corail n'existait pas encore. On voyait encore passer des michelines, vous savez les rames rouges qui faisaient office de TER à l'époque où on n'en avais même pas encore eu l'idée du TER, même qu'avec la micheline, , on allait dans tout les petits bleds, même ceux où il y avait une toute petite gare minuscule... toute petite riquiquite... Et quand elle passait, on disait "tiens voilà la micheline de telle heure...." et puis comme j'ai habité à coté d'un passage à niveau une très grande partie de ma vie, on comptais les wagons avec les copines et après, on voyait si on avait trouvé le même nombre de wagons.... et quand c'était un train de passagers, on faisait coucou aux gens qui étaient dans le train et eux, ils nous répondaient.

Quand j'étais petite, mes grand-parents maternels vivaient à Lescar, à coté de Pau (d'ailleurs pour distinguer nos grand-parents maternels de nos grand-parents paternel, on disait Mamy ou Papy de Lescar et Papy d'Aubagne....). Donc, au moment, des vacances, Mamy de Lescar venait me chercher en train et on rentrait toutes les 2 en train. Elle pouvait venir souvent parceque Papy était cheminot et que ça donnait des z'avantages.... dont celui de voyager gratos ou presque... On retournait chez elle par le train de nuit, dans une couchette. On dormait tête-bêche dans la même couchette, j'aimais pas trop parcequ'il y avait ses pieds pas loin de mon nez mais il suffisait de se tourner et les pieds passaient derrière. Donc, une partie du voyage se passait de nuit, bercé par le tchouc-tchouc-tchouc du train. Avant de dormir ou le matin, on pique-niquait dans le train, après, ben on faisait ce qu'on voulait.... on pouvait lire, jouer, se faire des copains-copines de trains qu'on ne revoyait jamais après. On courait dans les couloirs, parceque à l'époque, c'était des trains à compartiments avec un couloir sur le coté, et quand on voulait circuler il fallait s'aplatir contre la paroi en disant "pardon, excusez moi....." à l'aller et au retour. On pouvait ouvrir les vitres aussi, elles se baissaient et on faisait voler nos cheveux en faisant comme si on sortait la tête. En dessous, il y avait écrit qu'il était dangereux de se pencher "E pericoloso spogiersi".... Quand il y avait un train qui nous croisait il klaxonnait pour faire coucou au conducteur de notre train et tout le monde sursautait rien qu'en entendant le klaxon, puis on re-sursautait encore quand le train passait à coté de nous. Durant le temps du voyage, le wagon devenait comme un petit village, tout petit petit... Tout le monde se parlait, partageait un paquet de bonbons, de gâteaux, s'entraidait "attendez, je vais vous aider à ranger/descendre votre valise". Au dessus des banquettes en skai vert sncf, il y avait des tableaux moches de coins de france dont tout le monde se foutait mais ça décorait et puis ça sentait le train.... Un drôle de mélange d'odeur, le skai des fauteuils, l'odeur des gens, la cigarette.... Et puis il y avait ce bruit lancinant, tchouc-tchouc-tchouc qui nous berçait.... (Pendant des années, dans ma famille on a essayé de reproduire le bruit du train, on avait fini par trouver que le mieux, c'était keuleumeuneu, keuleumeuneu, keuleumeuneu, le tout bien en rythme...).

En grandissant, j'ai moins pris le train. Pas spécialement besoin... Je l'ai repris en 89 pour aller à Orléans et au retour, j'avais la cabine pour moi toute seule, je me suis allongée sur la banquette, j'ai lu, j'ai dormi, j'ai adoré. En 96, j'ai fais Caen-Lyon en passant par Le Mans avec mes 2 enfants.... Mon fils avait 3 mois. Au Mans, j'avais un monsieur qui m'attendait pour m'aider à descendre mon landau, me faire passer la voie avec mon convoi et me faire remonter dans mon train de correspondance.... Cro chouette!!!! En montant dans le train, je me suis rendu compte que les places réservées pour ma fille et moi étaient en milieur de rame..... zutalors, qu'est ce que je fais de mon fils dans son landau??? Même pas il passe dans le couloir.... à force de vouloir gagner de la place, on perd en coté pratique. J'ai pris mon plus beau sourire et j'ai demandé aux personnes près de la porte si on pouvait changer de place afin que je puisse avoir mon landau à coté de moi.... Ils ne pouvaient pas, ils devaient surveiller leurs bagages, j'avais qu'à laisser mon landau dans le sas avec mon fils dedans..... Les cons....(d'ailleurs si vous vous reconnaissez, sachez que je vous méprise toujours autant presque 14 ans après... je vous souhaite qu'un jour quelqu'un fasse passer ses valises avant votre fauteuil roulant!). Heureusement, la force était avec moi, et un gentil controleur (que son chemin soit fleuri pour le reste de sa vie....) qui passait par là tout à fait par hasard, nous a installés tous les 3 dans une rame vide.... voui voui..... toute une rame pour nous tout seuls. Une maman et ses enfants nous a rejoint, J'ai posé la nacelle de mon landeau sur une banquette un peu à part pour que mon bébé chéri dorme tranquille, les enfants ont joués, courus.... dans la rame (du coup, personne n'a osé entrer alors que le train était bondé!) et on à papoté tout le long.... c'était comme quand j'étais petite (sauf que j'étais grande) et j'ai adoré.

En 2005, je l'ai repris pour aller en bourgogne.... plus de cabines, une grande salle avec pleins de fauteuil pour gagner de la place, 7h de train complètement serrée dans mon fauteuil.... J'ai lu tout le long, j'ai détesté.... il ne restait plus que le keuleumeuneu.....

Je crois que je n'ai pas repris le train depuis, je n'en n'ai pas eu besoin.... mais j'aime toujours celui de quand j'étais petite et les gares aussi.... J'aime les gares aussi... mais ça c'est une autre histoire!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

banyan 25/03/2010 13:24


C'est trop beau...J'en pleure de rire...des tas de choses que je ne connaissais pas mais il faut que je te dise : "Le fauteuil roulant n'est pas de mise...sois pas trop cruelle avec les vieilles
gens!"...ça pourrait être nous...fais attention!
Allez, je laisse la place à ta mère qui est descendue de son domaine pour voir ce qui me faisait gondoler si bruyamment.
Bizzz pa


Marie-Aimée 24/03/2010 21:04


eh bien j'ai hâte de la lire l'histoire des gares parce qu'on a l'impression d'y être et d'entendre le tchoucthouctchouc