Les cons ça ose tout....

Publié le par Viscountess Sheshire Kitten

C'est même à ça qu'on les reconnais....

Pour ceusses qui n'ont jamais vu un film autrement qu'en couleurs et sans morceaux de Grands z'Acteurs Français dedans, c'est pas de moi, c'est une scène des "Tontons flingueurs" et si vous êtes sages, je vous mettrais un petit bout au bout....

Bref, j'étais jusqu'à présent dans ma chambre en train de remâcher (oui, je suis comme ça moi, je remâche) une grosse frustration en essayant de m'arracher le couteau planté juste au milieu de mon dos... (Le genre que même si t'est super souple, tu peux pas l'atteindre alors moi avec mon épaule en compote, t'imagine la contorsion!), le tout en pliant le linge de la maison tout juste enlevé du séchoir (oui, je suis multi-taches aussi...)

Bref, je remâchais, je remâchais et dans le foin que je remâchais, y'avais un faux-cul qui s'était logé dans une dent creuse... Le faux-cul dans la dent creuse, c'est terrible, tu peux pas l'enlever, t'a beau essayer par tout les moyens, il est là, il y reste.... et donc, en remâchant mon faux-cul, y'a cette phrase qui m'est venue en tête

"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnais..."

Lino s'est retourné et m'a fait un clin d'oeil et il m'a dit "vazy essaye, tu verra ça fais du bien".... Je me suis pas démontée, je l'ai regardé droit dans les z'yeux et je lui ai dis comme ça, tout de go...

"les faux-culs ça ose tout mais contrairement aux cons, c'est pas à ça qu'on les reconnais"...

Il m'a regardé, refait un clin d'oeil et il a disparu...

Et j'ai continué à remacher mon faux-cul avec en tête cette pensée toute neuve...

En matière de faux-cul, faut dire, j'en connais un morceau. En fait, je suis un aimant à faux-culs. Et j'ai beau m'y connaitre, je ne les vois jamais arriver jusqu'à ce que je reçoive ce fameux couteau qui remue dans la plaie.

Tout ça pour dire, que tout en remachant, je me demandais comment différencier le con qui ose tout du faux-cul, j'avais quelques exemples concrets de faux-culs en tête mais je ne peux, d'une part décemment pas les mettre ici parce que ça serait leur faire trop d'honneur et d'autre part, parce que de la plupart des faux-culs, je n'ai reçu aucunes leçons ... Alors que des cons qui osent tout, j'avais au moins un exemple concret, pas trop vieux (à peine un an) et que même si il m'a fait très mal et que j'en ai encore des séquelles, il m'a, sans le vouloir, aidé à avancer et à me voir autrement... Bref, de sa connerie, non seulement, j'en ai tiré un enseignement mais un enseignement positif en plus et je pense que sans lui, je n'avancerais pas sur un chemin récemment choisi dont je n'ai nul intention de parler ici et maintenant mais on verra peut être plus tard dans quelques mois.... si vous êtes sage et si sur mon chemin, j'avance bien....

Je m'en vais donc vous narrer cette histoire de con ose tout et vous verrez que si il est vraiment con, on peut lui reconnaitre le fait de ne pas être faux-cul, en fait il va me servir d'exemple pour faire la différence entre les deux qui de prime abord, peuvent se ressembler.

C'était en hiver 2011, début décembre, un samedi matin, j'avais rendez-vous chez l'orthoptiste à 8h30 le matin (pour ceusses qui savent pas, l'orthoptiste c'est le kiné des z'yeux.... j'ai l'oeil gauche qui si on y fait pas gaffe, va voir à gauche si il y est, et sans ré-éducation, il ne sait pas revenir tout seul à droite pour regarder devant). Bref, j'avançais tranquillement, perdue dans mes pensées comme toujours et sur le trottoir, il y avait un échafaudage avec 1 type dessus et 1 autre en bas.... Celui du bas ne réagissant pas à la demande de celui du haut, l'autre lui lance qu'il faudrait qu'il arrête de regarder les filles (sachant que y'avait que moi comme fille dans la rue à ce moment là....) et là celui du bas, lui a élégamment rétorqué "ça va pas? t'a vu l'engin".... Je me suis retournée, je l'ai regardé de bas en haut (ou de haut en bas, je ne sais plus), me suis arrêté sur son ventrabière qui débordait de son pantalon, ses cheveux crasseux, esquissé un léger sourire moqueur genre "l'hôpital qui se fout de la charité" et j'ai continué mon chemin....

Bref, clairement c'est un con.... mais pas un faux-cul... tu vois le truc?

Un con provocateur certes, qui espérait peut être une réaction plus réactive de ma part afin de démontrer quel homme il est, tu vois.... "moi Tarzan, toi Jane, Moi mâle, toi femelle, toi pas avoir à parler, moi affirmer ma domination en rabaissant femelle sans moi réaliser avoir gros ventrabière et être ridicule" bref tu vois ce que je veux dire n'est ce pas? 

Il eu put être faux-cul en disant "ah ouaiiiiiiiiis, pas maaaaaaaal, que vous êtes joliiii-i-e, que vous me semblez belle, si votre ramage se rapporte à votre tour de poitrine, vous êtes le phénix femelle des hôtes de ces bois... viendez donc boire un p'tit verre puis je vous montrerais ma collection d'estampes japonaises" tout en clignant de l'oeil à son pote resté en haut et en pouffant dans sa barbe aux spaghettis bolognaises....

T'a compris la différence entre le con qui ose tout et que c'est à ça qu'on le reconnait et le faux-cul qui ose tout mais que tu ne le reconnait pas?

Alors, je vais t'avouer un truc, j'ai eu beau ricaner sur son ventrabière et son odeur de vieille sueur à 8h du mat, les mots ont fait leur chemin et ont fait quelques dégats dans les méandres de mon cerval, d'ailleurs, un peu plus d'un an après, on est toujours fermés pour cause de travaux afin de réparer tout ça.... On compte finir incessamment sou peu et peut être même avant, mais on a pris du retard parce que les matériaux pour l'estime de soi, ça ne se trouve pas facilement et c'est quand même un peu cher....

N'empêche que le lendemain, j'ai pris un bain et en me levant de la baignoire, j'ai tourné la tête, j'ai vu mon double dans le miroir, elle m'a fait coucou et elle m'a dit de ne pas détourner le regard. Je suis restée un moment à m'examiner et d'un coup, ce que je voyais m'a fait penser à autre chose....

A Elle en fait...

venusWillendorf670.jpg

C'est Elle que je voyais dans le miroir...

Pour ceusses qui ne la connaissent pas elle s'appelle "Vénus de Willendorf" et fait partie des Vénus paléolithiques...

Je me suis dit "Puta.n, je suis une Vénus et je ne l'avais j'amais vu!"

Et dans la journée, pour exorciser le con qui ose tout, j'ai décidé de me dessiner...

VENUS

Et puis d'écrire un peu autour de moi aussi.... In english, parce que comme personne ne parle anglais à part moi dans ma maisonnée, je me sentais plus confortable au cas où quelqu'un tomberais sur mon dessin de moi.

C'est maintenant ainsi que je me représente quand j'ai besoin de me dessiner. Plus ou moins grosse mais toujours ainsi... 

Donc d'un coté, je peux remercier le con qui ose tout et que c'est à ça qu'on le reconnait, parce qu'il m'a aidé à réaliser que j'étais moi aussi une Vénus.... pas une Vénus de Milo (et tant mieux, je serais bien emmerdée sans bras!) mais une Vénus paléolithique, et que même si je suis toujours en travaux de réparation mentale, ça a été un grand pas dans ma vie de femme.... Si il avait été le faux-cul qui ose tout mais que c'est pas à ça qu'on le reconnait, jamais je n'aurais fais ce pas.... 

Et je pense que jamais je n'aurais eu l'idée d'entamer le chemin sur lequel je m'engage mais que je n'en dis pas plus parce que extrèmement perso pour le moment.

Maintenant tu connais la différence entre le con qui ose tout et que c'est à ça qu'on le reconnait et le faux-cul qui ose tout mais que tu ne reconnais pas, que tu te rends compte de ce qui l'est quand tu sens que ça te pique dans le dos un peu... et que ça saigne mais que personne le vois...

Le con, il ose tout mais il n'est pas dangereux au final... Alors que le faux-cul, il ose tout mais il est comme Attila... derrière lui, l'herbe ne repousse pas.... il fait des dégâts, détruit tout sur son passage, je le soupçonne même d'en tirer une certaine jouissance... Et tu n'a aucun moyen de le reconnaitre....

C'est pour ça qu'il est d'autant plus dangereux....

..............................................................................................................

Et pour le plaisir, parce qu'on ne s'en lasse pas quand même....

Lino et ses compères flingeurs dans une scène d'anthologie.... ça c'est cadal, et c'est bien parce que c'est vous hein!

 

 

 

Toute cette histoire est tirée de fait réel, les faux-culs non cités dans l'histoire existent dans la vraie vie.

Toi non-ami faux-cul, si tu te reconnais, sache que ce n'est nullement fortuit si je parle de toi aujourd'hui  et que tu peut passer ton chemin. Je ne t'en voudrais nullement...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans ça me titille...

Commenter cet article