Et si c'était nous?.....

Publié le par Viscountess Sheshire Kitten

Grand soleil, ça tombe bien...

J'ai besoin de légumes frais.

Je prends les filles, je sors la poussette, mes cabas, ma caméra juste au cazoù...

En bas de chez moi, on nettoie la rue, des pavés ont été enlevés et si on regarde bien....

ben on ne voit pas la plage....

Il ne fait pas encore trop chaud, un petit vent... la promenade est agréable...

Un arrêt chez le marchand de journaux et puis on repart...

Tiens! il n'est pas là ce matin... C'est étonnant! Il est toujours là, assis sur sa marche à coté du marchand de journaux. Quand je peux je lui laisse la monnaie du journal, parfois je profite de mes courses pour lui ramener un repas décent... Et à chaque fois, un grand sourire et un bonjour auquel il répond toujours en me demandant si je vais bien.... De temps en temps on échange quelques mots, c'est comme ça que j'ai su qu'on a le même âge.... à quelques mois près.... c'est lui le plus jeune.... On lui donnerais facilement 20 ans de plus.... La rue ça abime mine de rien...

J'ai continué ma route, pris mes petits légumes, j'ai regardé la montagne qui semblait fumer... J'aime ça quand la montagne fume... ça m'étonne toujours. Tout les gens que je croise sont intéressés par la poussette. C'est étonnant comme les jumelles attirent l'attention... 

L'heure est venue de rentrer, les filles ralent un peu... A force de jeter les doudous par terre, j'ai fini par les garder en otages 5mn (les doudous pas les filles!!!!). Tout en marchant, je calcule mon itinéraire.... est ce que si je passe à droite, je serais plus à l'ombre que si je passe à gauche... oui. Mais dans ce cas est ce qu'il faut que je traverse là, que je traverse vers la gauche puis que je retraverse vers la droite ou est ce que je traverse, tourne à droite, traverse et continue.... grande question existentielle....

Je suis interrompue dans ma réflexion par quelque chose qui me choque...

Il est là, il tente une traversée de la route pour rejoindre sa marche habituelle. Il a du mal.... J'avais oublié qu'il s'est fait une entorse et ne peux quasiment pas marcher. Je suis encore loin et j'observe. Il fait un pas comme il peut, pose son sac, refait un pas, reprends son sac, encore un pas, il pose son sac......etc.... Il gêne la circulation, les conducteurs s'agacent de le voir au milieu, si ils pouvaient passer dessus, il le ferait mais là, ça se remarquerait forcément et ça ferait désordre.... Alors peut importe, ils zig-zaguent autour de lui comme de grosses mouches.... Sur le trottoir, les gens passent, regardant le "spectacle" d'un air navré.... Non pas navré... dégouté... Comme si ils venaient de se rendre compte qu'ils avaient marché dans une crotte de chien.... "Non mais ce qu'il ne faut pas voir dans notre belle ville toute propre et tout fleurie....".... "ben qu'est ce qu'il tient lui de bon matin!!!!"

Justement, il ne tient pas debout....

J'arrive à son niveau et je gare ma poussette, je lui demande pour la.... je ne sais combien de fois quand est ce qu'il va voir quelqu'un pour son pied. Il me répond comme d'habitude que ce n'est pas méchant, que c'est juste une entorse.... Je prends son sac que je ramène auprès de la poussette.... C'est lourd, il y a toute sa vie là dedans... Elle prend si peu de place.... Je retourne le chercher... Qu'il s'appuie sur mon bras afin de finir sa traversée. On est à quelques mètres de sa marche, j'y amène son sac, reviens prendre la poussette.... Lui il s'installe pour la journée. Je vois bien quelques regards furtifs, un peu dégoutés même... Ben oui, il ne sent pas bon, ses vêtements n'ont pas du voir une machine à laver depuis longtemps et oui, je l'ai laissé s'appuyer sur moi....

Et vous savez quoi?

Je n'en suis pas morte.... 

Il m'a remercié... Je lui ai dis de rien.... il a souris un peu... Il semble si fatigué... Je ne veux pas qu'il me remercie. A longueur d'année, j'entends de belles paroles de la part de tout un chacun.... Aimez vous les uns les z'autres qu'il disait... Oui, tout le monde veut bien s'aimer les uns les autres... mais pas de trop près quand même... ça offense les yeux et le nez....

Je ne sais rien de lui... Peut-être qu'il y a quelques années encore, il avait une famille, un emploi... Peut-être qu'un accident de la vie l'a jeté dehors sous les regards méprisants voire même moqueurs... 

Maintenant, pensez à ça....

Les accidents de la vie, ça n'arrive pas qu'aux autres...

Photo 098

Commenter cet article

Scrapitch 15/06/2010 21:44


merci pour partager ce moment intense. Dans peu de temps tu es la deuxième personne qui fait vivre sa rue et son quartier ..... les gens qui ton vu réflêchissent et peut être changent ..... regarde
sur le blog de mamazerty: http://expressioncreative.over-blog.com surtout l'article de 11 juin et écoute la musique qui accompagne l'article. L'article est précedé et suivi par d'autre dans le
genre.amicalement anja


cécile de monac' 15/06/2010 21:22


Comme un ange...Si tout le monde pouvait avoir ta façon de voir les choses , le monde serait plus beau!


OPALE 15/06/2010 19:01


Juste MERCI..... de m'émouvoir ainsi


Liette 15/06/2010 18:37


tu es une si belle âme!!! j'en suis toute émue...c'est grâce à des être comme toi que je crois encore à la bonté!!


otisandco 15/06/2010 11:51


grande soeur ton article m' a fait pleurer! si trés ému.